spam SMS : lutter contre les spams mobiles

Vous recevez des SMS non sollicités envoyés par des expéditeurs inconnus sur votre téléphone mobile. Il s'agit de spams mobiles appelés également spams SMS. Voici une méthode à appliquer pour lutter contre ce type de spams.

précisez votre équipement
précisez votre équipementindiquer mon équipement

Les spams mobiles sont moins nombreux que les spams sur ordinateur mais ils existent. Différentes actions sont mises en œuvre pour lutter contre ces pratiques. Elles permettent à Orange d'identifier les abus et d'informer les autorités compétentes.

Vous pouvez nous aider à lutter contre les spams en répondant STOP >> aux SMS non sollicités pour faire cesser les envois (coût d'envoi d'un SMS).

assistance-gestion-offre-recharger-offre

Le spam mobile désigne l'envoi abusif et répété de SMS non sollicités provenant de réseaux malintentionnés. Il se manifeste le plus souvent sous la forme d'un SMS ou d'un MMS conçu pour éveiller votre curiosité avec un message du type :
 >.

Le but de cette opération est de vous faire répondre au message. Il s'agit de numéros surtaxés.

Nous vous conseillons de ne pas répondre afin de ne pas avoir de mauvaises surprises sur votre facture de téléphone mobile.

Vous continuez à recevoir des messages non sollicités. Signalez-le à la plate-forme multi-opérateurs qui analysera la gravité et la récurrence des SMS. La plate-forme multi-opérateurs engagera des actions pour désactiver les numéros considérés comme générant du spam :

  • Transférez gratuitement le SMS en l'état à la plate-forme multi-opérateurs au 33700 sans ajouter de commentaire.
  • Envoyez, toujours gratuitement, un deuxième SMS au 33700 en indiquant le numéro de téléphone de l'expéditeur du SMS.
  • Le 33700 vous informe par SMS lorsque le signalement est complet.

Un nouveau type d'arnaque se développe. Il s'agit du spam téléphonique. Il se manifeste par un appel bref sur votre mobile. Vous n'avez pas le temps de décrocher et vous rappelez le numéro. Malheureusement, il est surtaxé.

Plusieurs cas de figure :

  • Vous n'avez pas le temps de décrocher... Et vous rappelez le numéro qui vous a appelé. Malheureusement, il est surtaxé !
  • Vous n'avez pas le temps de décrocher... Et vous rappelez le numéro qui vous a appelé. Vous tombez sur un message du type :  >. Attention ce numéro est surtaxé !
  • Vous décrochez et vous obtenez un message du type :  >. Attention ce numéro est surtaxé !

Les numéros surtaxés commencent très souvent par 08 mais pas toujours... En cas de doute, ne rappelez pas un numéro inconnu.
 Différentes actions sont mises en oeuvre pour lutter contre ces pratiques. Elles permettent à Orange d'identifier les abus et d'informer les autorités compétentes.

Depuis Juillet 2012, l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes  (ARCEP) interdit d'utiliser en tant qu'identifiant d'appelant (numéro qui s'affiche sur le téléphone du client) des numéros surtaxés commençant par 089.
 Dans ce cadre, pour lutter plus efficacement contre le spam vocal *, Orange a mis en place depuis le 09 Septembre 2014 un dispositif de filtrage :  désormais le numéro surtaxé commençant par 089 qui vous appelle ne s'affichera plus sur votre mobile. Ainsi vous ne serez plus tentés de rappeler le numéro surtaxé et vous n'aurez pas de mauvaises surprises sur votre facture.
 
 * ou ping call : pratique consistant à faire sonner brièvement un mobile, une ou deux sonneries maximum, en utilisant comme identifiant d'appelant un numéro surtaxé, généralement en 089.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi contacter :

  • L'association SVA+. Organisme d'autorégulation créé à l'initiative des opérateurs de communication électronique et des éditeurs de Services à Valeur Ajoutée (SVA).
  • La CNIL, Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés, pour les questions relatives à la protection des données personnelles.
  • La DGCCRF, Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes, pour les questions relatives au droit de la consommation et si vous vous considérez comme victime d'une escroquerie.
  • Le Procureur de la République de votre lieu de résidence ou du domicile de l'auteur de l'infraction, pour porter plainte si vous estimez que l'auteur de l'infraction doit être condamné à une sanction pénale (amende, emprisonnement) et à la réparation de votre préjudice (dommages intérêts).

Il peut être nécessaire de porter plainte, si les faits sont complexes ou si l'auteur de l'infraction n'est pas identifié ou identifiable; dans ce cas,  vous pouvez porter plainte contre X. Si les faits sont simples, inutile de porter plainte : choisissez la citation directe.