Reconnaître un programme jugé sensible par le CSA

Dans le cadre de son rôle de protection de l'enfance et de l'adolescence à la télévision, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (C.S.A.) classe les contenus diffusés sur télévision en plusieurs catégories, suivant les publics qu'ils peuvent heurter.

Depuis novembre 2002, la signalétique CSA délivre des recommandations pratiques quant à la nature du programme diffusé. Certains contenus seront bloqués au regard de cette signalétique. Les contenus de Catégorie V, par exemple, ne sont accessibles qu’après avoir saisi votre code adulte.

catégorie

signalétique

public

Catégorie I

aucune signalétique

les programmes pour tous publics

Catégorie II

les programmes comportant certaines scènes susceptibles de heurter les mineurs de dix ans

Catégorie III

les œuvres cinématographiques interdites aux mineurs de douze ans ainsi que les programmes pouvant troubler les mineurs de douze ans, notamment lorsque le scénario recourt de façon systématique et répétée à la violence physique ou psychologique.

Catégorie IV

les œuvres cinématographiques interdites aux mineurs de seize ans ainsi que les programmes à caractère érotique ou de grande violence, susceptibles de nuire à l'épanouissement physique, mental ou moral des mineurs de seize ans

Catégorie V

les œuvres cinématographiques interdites aux mineurs de dix huit ans ainsi que les programmes pornographiques ou de très grande violence, réservés à un public adulte averti et susceptibles de nuire à l'épanouissement physique, mental ou moral des mineurs de dix huit ans.
S'agissant plus particulièrement des œuvres cinématographiques, la classification qui leur est attribuée pour leur projection en salles peut servir d'indication pour leur classification en vue de leur passage à la télévision.
Il appartient cependant à l'éditeur de vérifier que cette classification peut être transposée pour une diffusion à la télévision et, le cas échéant, de la renforcer.