Spam : signaler

Vous recevez des messages indiquant un avis de non remise, des filtrages d’antivirus ou mailer-daemon. Votre adresse mail est certainement usurpée.

Voici la conduite à tenir lorsque vous recevez des messages d’alertes aux virus et aux spams :

  • Pour commencer, vérifiez à l’aide de votre antivirus que votre ordinateur n'est pas infecté.
  • Analysez ensuite la liste des destinataires impactés par ces messages.
  • Contactez la cellule abuse en charge de l'adresse IP d'où a été émis le message. Elle seule pourra identifier l'émetteur et prendre les mesures appropriées.
visuel d'ordinateur

Vous pouvez vous plaindre d'un spammeur auprès du fournisseur d'accès de l'émetteur de ce spam. L'adresse email de l'expéditeur du spam que vous recevez ne correspond pas forcément au spammeur. Les spammeurs utilisent toutes sortes de techniques pour masquer leurs adresses.

Pour porter plainte lorsque vous recevez du spam, il vous faut préalablement identifier l'adresse IP de l'expéditeur, en commençant par analyser l'en-tête du mail reçu. Vous pouvez ensuite contacter la cellule abuse de ce domaine. 

Une fois que vous avez identifié l'adresse IP de l'expéditeur, il vous faut identifier le domaine auquel appartient le spammeur : le site ripe.net vous aide dans cette démarche et vous permet d'identifier la cellule abuse auprès de laquelle porter plainte.

Connectez-vous sur le site ripe.net : saisissez l'adresse IP que vous avez trouvé dans l'en-tête de votre spam dans le champ Search for puis cliquez sur Search.

L'ensemble des informations liées au domaine trouvé vont s'afficher.

Par exemple si l'IP source du spam est 81.57.40.26, vous aurez comme résultat le réseau Proxad (Free), et dans la réponse du Ripe, vous noterez une ligne "trouble", "spam", "abuse" avec une adresse email. Cette adresse est celle du service abuse à contacter pour se plaindre. Il se peut qu'aucune adresse abuse ne figure dans la réponse du RIPE, dans ce cas utilisez les autres adresses emails.

Ce service vous permet d'envoyer votre plainte (en anglais et avec le spam complet au format brut avec les en-têtes).

Le fait de vous plaindre n’entraînera pas nécessairement la fin du trouble : les différents fournisseurs de services et d'accès du monde n'ont pas la même politique vis à vis des abus sur le réseau.

remarque : Le choix de Free pour notre exemple n'implique nullement que ses utilisateurs soient plus à l'origine de spam que d'autres.

Voici un exemple d’email à envoyer au service abuse.

Faites un copier / coller du texte complet du spam avec ses en-têtes.
Attention : pour une bonne prise en charge de votre signalement :

  • Ne faites pas de transfert du mail original.
  • N'envoyez pas le spam en pièce jointe.
  • Ne mettez pas d'images ni de HTML.

« À l'attention du service Abuse :

Vous trouverez ci-dessous la copie d'un mail et son en-tête complet reçu à mon adresse, qui ne semble pas respecter les principes de la Nétiquette.

Je vous remercie d'entreprendre les démarches nécessaires vis à vis de votre client, afin que je ne reçoive plus de sa part de mails non-sollicités.

Cordialement,

Votre signature »

Voici également une version en anglais, pour vos démarches vers des opérateurs étrangers :

" To whom it may concern :
Following is a copy of an e-mail (with complete routing headers) sent to one of my e-mail address that I believe is in direct violation of internet acceptable use policy.

I would therefore request that you either inform your user/customer to stop sending me unsollicited email and that you take whatever measures are necessary to prevent its reoccurrence, or else terminate the account in question for reasons of abuse. Thank you for your kind attention in this matter.

Sincerely,

signature "

Vous pouvez également signaler un spam sur SignalSpam, site en Français.